La majorité des Burundais ne détient pas de police d’assurance incendie

La majorité des Burundais ne détient pas de police d’assurance incendie

La majorité des Burundais ne détient pas de police d’assurance incendie

Une grande partie des Burundais se montre réticente envers la souscription d’une police d’assurance incendie, et ce malgré la vulnérabilité du pays à ce type de risque.

Pour cause, le manque de culture assurance, le faible pouvoir d’achat, l’absence de sensibilisation des assureurs et la lenteur des règlements de sinistre.

Les professionnels du secteur appellent les citoyens, en particulier les commerçants et propriétaires de biens immobiliers, de se couvrir contre le risque incendie.

Pour développer cette branche, les autorités de contrôle proposent plusieurs solutions à savoir le lancement de campagnes de sensibilisation, le paiement des sinistres dans les délais légaux et l’introduction d’un système d’assurance incendie obligatoire.

Source: Agence de régulation et de Contrôle des Assurances (ARCA)

Taux de change au 31/12/2015: 1 BIF= 0,00063 USD ; au 31/12/2016: 1 BIF= 0,00059 USD ; au 31/12/2017: 1 BIF= 0,00056 USD; au 31/12/2018: 1 BIF= 0,00055 USD au 31/12/2019: 1 BIF= 0,00053 USD

Le marché burundais de l'assurance : principaux indicateurs

 2019
Chiffre d’affaires28,796 millions USD
Taux de pénétration0,95%
Densité d’assurance2,5 USD

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top